Parution d’un article sur le traitement médiatique de la Bibliothèque d’art et d’archéologie par Lucie Prohin

Lucie Prohin1, chargée d’études et de recherche à l’INHA, vient de faire paraître dans le quatrième numéro de Balisages une contribution originale, relative à la Bibliothèque d’art et d’archéologie de Jacques Doucet intitulée « A-t-on suffisamment rendu grâce à la générosité de M. Jacques Doucet ? Récits médiatiques autour de la Bibliothèque d’art et d’archéologie dans la première moitié du XXe siècle ».

Dirigé par Fabienne Henryot, ce quatrième numéro de la revue en ligne de l’Enssib avait choisi de s’interroger  sur « l’histoire des bibliothèques par le recours au récit et la médiation des collections ».
Dans ce cadre, Lucie Prohin propose d’étudier le traitement de l’institution de Jacques Doucet dans la presse — question qui n’avait encore jamais été posée en tant que telle — grâce à « l’analyse qualitative et quantitative d’un corpus de plus de six cents articles » publiés entre 1907 et 1942. La contribution aborde notamment le rôle des multiples acteurs gravitant autour de la Bibliothèque, ainsi que l’usage des récits que ceux-ci ont produits tout au long de cette période.

Bonne lecture !

  1. Actuellement doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lucie Prohin prépare une thèse intitulée Exposer l’habitat ouvrier en Europe : le développement d’une culture architecturale transnationale (1851-1913). Depuis octobre 2020, elle est associée au programme « La Bibliothèque d’art et d’archéologie de Jacques Doucet : corpus, savoirs et réseaux ». []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search